Vous êtes salarié(e) et vous souhaitez évoluer dans vos qualifications tout en restant dans votre entreprise ?

Alors sautez le pas et effectuez une Pro A !

La Pro A, c’est quoi ?

La Pro A est dispositif en alternance qui permet aux salariés qui souhaitent évoluer dans leurs qualifications au regard de l’évolution du marché de l’emploi ou du maintien dans leur emploi de suivre une formation certifiante.

Elle permet l’acquisition de savoirs généraux et d’un savoir-faire professionnel.

La Pro A mélange enseignements généraux, professionnels et technologiques. Elle est organisée par un organisme de formation ou en interne à condition que l’entreprise dispose d’un service de formation dédié. 

 

Quels sont les avantages d’une Pro A 

  • Développer ses compétences

  • Valider un diplôme

  • Conserver sa rémunération

  • Bénéficier des avantages de l’alternance

  • Développer les compétences des salariés en préservant l’organisation de l’entreprise, 

  • Motiver ses salariés en leur permettant d’accéder à une qualification supérieure, 

  • Bénéficier d’un financement de la formation par l’OPCO. 

  • Bénéficier d’un financement pour le remplacement du salarié si cela est nécessaire (pour les entreprises de + de 50 salariés), 

Qui peut bénéficier d'une Pro A ? 

  • Les salariés en contrat de travail à durée indéterminée (CDI) 

  • Les salariés en contrat de travail à durée déterminée (CDD) étant sportifs ou entraineurs professionnels. 

  • Les salariés en contrat unique d’insertion à durée indéterminée (CUI). 

  • Les salariés placés en activité partielle suite à une diminution de leur durée de travail ou à une fermeture temporaire de l'entreprise 

 

Pour bénéficier de ce dispositif, vous ne devez pas avoir atteint un niveau de qualification sanctionné par un diplôme ou un titre de niveau Bac+3 (licence) enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).    

 

Une Pro A a une durée comprise entre 6 et 12 mois.

Elle peut être prolongée de 36 mois (3 ans) pour les jeunes de 16 à 25 ans qui n’ont pas leur second cycle d’enseignement secondaire et qui ne sont donc pas titulaire d’un diplôme de l’enseignement technologique ou professionnel. 

Elle peut également être prolongée de 24 mois (2 ans) pour certaine catégorie de bénéficiaires, dont ceux qui veulent réaliser des formations diplômantes. 

 

Tout d’abord, l’employeur a l’obligation de désigner un tuteur pour accueillir et guider le salarié tout au long de la reconversion ou promotion par alternance.

Ce tuteur est choisi parmi les salariés volontaires et il doit justifier d’une expérience professionnelle d’au moins deux ans dans une qualification en rapport avec l’objectif visé par la Pro-A.

Un tuteur ne peut encadrer plus de 3 alternants à la fois (2 s’il s’agit de l’employeur).  

 

Des modalités particulières d’organisation du tutorat peuvent être prévues par accord de branche.  

À noter : l’accord du salarié pour la réalisation de tout ou partie des formations en dehors du temps de travail peut être dénoncé dans les 8 jours suivant sa conclusion. Les heures de formation réalisées en dehors du temps de travail ne donnent pas lieu à indemnisation (l’allocation de formation est supprimée depuis le 1er janvier 2019). 

La Pro A est financer par l’OPCO (Opérateur de Compétences) de la branche professionnelle dont relève l’entreprise qui assure le financement selon un forfait défini par la branche (a minima sur base de 9.15€).

En cas de dépassement des frais pédagogiques, le reliquat est à la charge de l’entreprise au titre de son plan de développement des compétences. 

L’OPCO peut également prendre en charge tout ou partie des frais de tutorat et des frais de formation du tuteur.   

Vous souhaitez en savoir plus sur les diplômes existants ?

Découvrez l'interêt d'avoir un diplôme !

Ça m'intéresse