Corps
clavier d'ordinateur

Vous êtes employeur et vous souhaitez bénéficier d’aides financières pour recruter un(e) apprenti(e) ?

Nous vous présentons les différentes aides financières dont vous pouvez bénéficier en fonction de vos besoins !


En tant qu'employeur, recruter un(e) apprenti(e) peut être une excellente solution pour former un(e) futur(e) salarié(e). Cependant, le coût de ce recrutement peut parfois vous amener à hésiter avant de vous lancer. Nous vous partageons donc les différentes aides existantes pour financer le recrutement d'un(e) apprenti(e).
 

Quelles sont les aides proposées ?

Pour l’année 2023, le gouvernement renouvelle son soutien au recrutement des apprentis et des salariés en contrat de professionnalisation, pour tous les contrats conclus entre le 1er janvier 2023 et le 31 décembre 2023, quel que soit l’âge de l’alternant, jusqu’au niveau master et pour toutes les entreprises.

Quel est le montant de l’aide ?

Aide financière de :

  • 6 000 euros maximum pour un apprenti, quel que soit son âge
  • 6 000 euros maximum pour un salarié en contrat de professionnalisation jusqu’à 29 ans révolus

À noter : cette aide est cumulable avec les aides spécifiques pour les apprentis aux situations de handicap.

Pour les contrats visant quelle certification ?

L’aide concerne chaque contrat d’apprentissage conclu entre le 1er janvier et le 31 décembre 2023 préparant à un diplôme jusqu’au master (bac + 5 – niveau 7 du RNCP).

L’aide concerne chaque contrat de professionnalisation conclu entre le 1er janvier et le 31 décembre 2023 préparant :

  • à un diplôme ou un titre à finalité professionnelle de niveau équivalant au plus au niveau 7 de la nomenclature nationale des certifications professionnelles (master, diplôme d’ingénieur, etc.)
  • à un CQP (certificat de qualification professionnelle) ainsi que pour les contrats expérimentaux conclus en application du VI de l’article 28 de la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018.

À quels employeurs s’adresse l’aide exceptionnelle ?

Pour les contrats signés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2023, cette aide sera versée :

  • aux entreprises de moins de 250 salariés, sans condition.
  • aux entreprises de 250 salariés et plus à la condition qu’elles s’engagent à atteindre un seuil de contrats d’alternance ou de contrats favorisant l’insertion professionnelle dans leur effectif au 31 décembre 2024.

Les modalités d’atteinte de ce seuil sont les suivantes, définies par décret :

Avoir atteint le taux de 5 % de contrats favorisant l’insertion professionnelle (contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation, et, pendant l’année suivant la date de fin du contrat de professionnalisation ou d’apprentissage, les salariés embauchés en contrat à durée indéterminée par l’entreprise à l’issue dudit contrat CIFRE et VIE) dans l’effectif salarié total annuel, au 31 décembre 2024.
Ce taux (de 5 %) est égal au rapport entre les effectifs relevant des contrats favorisant l’insertion professionnelle et l’effectif salarié total annuel de l’entreprise.

Ou

Avoir atteint au moins 3 % d’alternants (contrats d’apprentissage et contrats de professionnalisation) dans l’effectif salarié total annuel au 31 décembre 2024 et avoir connu une progression d’au moins 10 % d’alternants (ou dans les proportions prévues par l’accord de branche le cas échéant) au 31 décembre 2024, comparativement à l’effectif salarié annuel relevant de ces catégories (contrats d’apprentissage et contrats de professionnalisation) au 31 décembre 2023.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/entreprise-et-alternance/aides-au-recrutement-d-un-alternant/article/aide-2023-aux-employeurs-qui-recrutent-en-alternance

L’aide est accordée pour la signature d’un contrat d’apprentissage afin d’encourager l’employeur à recruter un(e) apprenti(e) reconnu(e) travailleur handicapé. 

  • Montant de l’aide : 3 000 € maximum pour la durée du contrat.
    • Le Montant sera proratisé en fonction de la durée du contrat de travail et versé à compter du 6ème mois. 
  • Comment en bénéficier ? 
    • La demande d’aide doit être faite par l’entreprise et adressée à l’Agefiph dans les trois mois qui suivent l’embauche. 

Ces articles pourraient vous intéresser :